Complexes et massage

Depuis que j’exerce le métier de praticienne en massage bien-être, je rencontre des personnes aux anatomies bien différentes: grandes ou petites, rondes ou minces, jeunes ou plus âgées,… Mais trop de fois j’entends durant la séance de massage « vous arrivez à me masser avec toute ma graisse », « ça ne doit pas être facile pour vous de me manipuler avec le poids que je fais », « je suis désolée je n’ai pas eu le temps d’aller me faire épiler »,… En quoi le massage permet-il de se réconcilier avec notre corps?

Derrière chaque corps, une histoire

Peu importe que vous soyez petits, minces, ronds, avec ou sans vergetures, imberbes ou poilus, que vous fassiez 35 ou 100 kg. Derrière cette cicatrice il y a peut être un combat contre une maladie, le surpoids est peut être la conséquence d’une dépression, d’un mal être. Des vergetures? Il faut les porter ces 2 grossesses! Bref, derrière chaque physique il y a surtout une histoire, un vécu. Chaque corps est unique. Il parle de ses souffrances, de ses traumas, autant que de ses fiertés et de la reconnaissance qu’il se porte .

La vie ce n’est pas Instagram ni « Les Marseillais à Cancun » qui imposent les dictats de ce que devrait être la « beauté ». Je ne vous apprends rien mais dans notre société qui souhaite normer nos physiques, il est parfois difficile de s’extirper des préjugés, générateurs de tant de complexes!

Certaines personnes sont pudiques, d’autres complexées et n’osent pas montrer leur corps par honte et/ou peur du jugement. Ce sont pourtant ces mêmes personnes pour qui le massage bien-être pourrait être un outil merveilleux pour se réconcilier avec leur corps.

Le Massage bien-être pour se réconcilier avec son corps

Il en faut du courage pour aller se faire masser et être touché quand notre rapport à notre propre corps est complexe. Pour certaines personnes, le fait même d’avoir franchi le pas constitue une petite victoire sur soi-même qui procède déjà d’une modification dans l’acceptation de son corps et dans la valorisation de son image (image de soi-même, pour soi-même, et image de soi-même vis-à-vis des autres).

La posture du praticien

C’est un grand privilège que de recevoir la confiance d’une personne qui se met « à nu », et nous confie son « Etre », dans l’attente d’un mieux-être, quel qu’il soit.

La qualité de présence que l’on va offrir à la personne lors d’un massage est déterminante pour que cette dernière se sente plus en sécurité, en confiance avec son corps. L’objectif est que la personne massée se dise que le praticien prend soin de son corps et qu’elle peut relâcher ses pensées. Le praticien en massage bien-être ne juge pas ce qu’il voit ou ce qu’il sent entre ses mains.

Cette présence neutre et bienveillante du praticien est indispensable pour que la personne se sente en confiance et puisse lâcher-prise durant la séance.

Un lâcher prise qui permet la réappropriation de son image corporelle

La personne massée pourra se sentir en sécurité, dans un cocon de douceur et de bien-être, se mettre au repos et dans un relâchement total, à l’écoute de ses sensations. Ce lacher-prise, lui permettra de mettre ses pensées et ses soucis en mode « veille ». Un repos du corps qui appelle, par la même, celui de l’esprit. Un esprit entièrement monopolisé par les sensations reçues par le corps.

Le lâcher-priser peut être une découverte progressive, une acceptation, qui nécessitera plusieurs massages pour s’installer.

En jouant sur tous les registres du toucher le massage ouvre un chemin pour se réapproprier son image corporelle, plus particulièrement pour un massage du corps entier:

  • La perception de l’unité du corps, puisque le massage concerne toutes ses parties;
  • La perception de la « solidité » du corps car le massage va aller mobiliser les muscles cachés sous la carapace (ou la couche adipeuse). Une prise de conscience que même si je ne suis pas le monsieur ou la madame muscle que j’aimerais être, je n’en suis pas moins quelqu’un de solide;
  • La perception de la sensibilité voire de la sensualité de son corps qui s’avérera une découverte ou, le plus souvent, une reconquête, une ré autorisation, de l’acceptation de soi même comme « être sensuel ». Avec pour immense avantage que cette reconquête ne provient ni de soi-même ni d’un autre qu’il faudrait gérer. Le praticien est là pour cela : son geste à ceci de particulier qu’il peut être reçu avec sensualité tout en demeurant neutre. Une situation très confortable pour la personne massée, qui s’autorise une réappropriation sans risque et sans engagement.

Envisager d’être vu et touché est un moyen de s’accepter, de se reconnecter avec le bonheur que « les sens » de ce corps fabuleux (quelles que soient ses formes) peuvent nous donner .